Les domaines

Eléments de cadrage

1. Le périmètre d’activité de l’Atelier

Le Grenelle de l’environnement a placé les préoccupations environnementales au coeur de toutes les politiques publiques. Les évolutions réglementaires déjà en cours et attendues avec le projet de Grenelle 2 renforceront le niveau d’exigence technique, et constitueront à l’évidence un fort levier d’innovation et de recherche pour les services de l’État et les collectivités locales. Les échanges de pratiques et d’expériences seront donc plus que jamais profitables à tous vu l’ampleur des challenges engagés.

Compte tenu de la diversité des problématiques environnementales, il est proposé de cibler le périmètre de l’atelier dans un premier temps (année 2011 et 2012) sur 5 domaines stratégiques et porteurs d’innovations à court et moyen terme :
- la préservation de la biodiversité : trame verte et bleue, nature ordinaire, etc. -la gestion et la valorisation des déchets et matériaux : déchets du BTP, autres ;
- la gestion intégrée de la ressource en eau : vulnérabilité et adaptation aux effets du changement climatique, approche systémique des enjeux qualitatifs et quantitatifs à différentes échelles (bassins versants, masses d’eau, etc.) ;
- l’empreinte sanitaire des transports et de l’aménagement du territoire : Air, Bruit, Vibration, Électromagnétisme ; ...
- l’énergie et le changement climatique : réduction des consommations énergétiques, développement des énergies renouvelables, politique de lutte contre le changement climatique et mesures d’adaptation, etc.

Ces thématiques devront être abordées en veillant à bien intégrer dans les réflexions et actions :
- la spécificité du milieu montagnard, qui est une composante importante et particulièrement sensible de la zone d’action de la COTITA ;
- les différentes échelles d’approche des problématiques, et leur emboitement (cohérence, complémentarités, etc.) ;
- la durabilité des actions (l’environnement n’étant qu’un des trois piliers du développement durable).

2. les objectifs et le fonctionnement général de l’Atelier

Trois objectifs prioritaires seront poursuivis :
- favoriser les échanges d’expériences et de pratiques entre techniciens du domaine ;
- identifier, valoriser et capitaliser les savoirs faire et références innovantes ;
- faire émerger des besoins opérationnels « à court terme » nécessitant la mise à disposition d’outils et de méthodologies nouvelles au niveau national ou local.

Les travaux de l’atelier intéresseront principalement les praticiens de l’ingénierie (maîtrise d’ouvrage, ingénierie études et/ou travaux, recherche développement, entreprises, gestionnaire, exploitant etc.) des domaines environnementaux énoncés précédemment (air énergie climat, déchets et matériaux, biodiversité, ressource en eau).

L’atelier reposerait sur un dispositif de fonctionnement, relativement classique avec une structure d’animation (cadrage des objectifs et du fonctionnement de l’atelier) et des clubs métiers le cas échéant.