Les clubs et leurs activités

Feuille de route 2014

Zones d’action  -Normandie  -Centre

Participants cible

 -Responsables matériels ou responsables entretien ou exploitation de la route (départements, autres collectivités, DIR)

Finalité du club

- Mettre en commun l’expérience requise par chacun. Constituer un réseau formant un appui technique dans la zone d’action.

- Faire ressortir les attentes locales en matière de technique, de méthodologie ou de formation à adresser au COMOAR et les transmette a bureau de la CoTITA.

-  Le champ d’activité du club est classé suivant 5 grands dossiers

    • acquisition de matériels
    • compétences
    • coût/efficacité/maintenance
    • réglementation/normalisation
    • innovation/utilisation des matériels

Fréquence des réunions

-  Plusieurs fois dans l’année, en fonction du programme de travail et des disponibilités des participants.
- Une journée technique une fois tous les 2 ans (à préparer pour 2015).

Objectifs 2014

 Le programme de travail portera sur les 5 domaines identifiés :

Acquisition de matériel

- Analyser les acquisitions en matériel « standard ». Existe-t-il une possibilité de groupement de commandes (inter CG) ? Les cahiers des charges sont-ils similaires ? Existe-t-il des axes de rapprochement ? Sur des types de matériel définis, chaque membre fournira son cahier des charges et ses critères de jugement des offres.
- Production d’une synthèse et de conclusions sur la faisabilité de groupements de commandes. Production d’une fiche d’aide à la rédaction de cahier des charges.

Compétences

- Lister les formations réalisées dans les services (en interne ou en externe). Quels sont les besoins ? Sont-ils satisfaits ? Existe-t-il une possibilité de mutualisation ?
- Production d’un tableau de recensement et d’un rapport d’analyse

Coût / Efficacité / Maintenance

– Rassembler des données sur les activités d’entretien et d’exploitation : VH, fauchage, ESU, balayage, etc. Production d’une base de données donnant les coûts au kilomètre de ces activités. – Plus tard, il pourra être envisagé de déterminer les matériels méritant un suivi considérant les coûts d’entretien, la casse subie, l’usure rapide, les besoins en formation à l’utilisation, etc..

Réglementation / Normalisation

– Sur les types de matériels les plus utilisés, faire le recensement des pratiques, des obligations réglementaires et de sécurité et des besoins de formation. Production d’un tableau de synthèse. – Rapidement, déterminer les pratiques à faire évoluer ; à plus long terme, faire évoluer la réglementation au besoin. Exemple : les balayeuses portées sur l’avant des camions. Production d’un rapport d’analyse sur les pratiques à changer et les réglementations à faire évoluer.

Innovation / utilisation des matériels

– Partant du recensement indiqué ci-avant, identifier les adéquations nécessaires entre le matériel et l’usage qu’il en est fait, identifier, pour en faire la promotion, les améliorations et adaptations apportées aux matériels dans un objectif de gain de temps et de recherche de polyvalence (envisager le travail d’évaluation par une équipe extérieure). Production d’un rapport faisant le bilan, d’une part des améliorations souhaitables, et d’autre part des améliorations/innovations à promouvoir. Produire des fiches d’information sur ces améliorations/innovations. Par exemple le fauchage sous glissière. – Partager les expérimentations sur de nouveaux matériels et technologies. Production d’une fiche d’information.