Les clubs et leurs activités

03 mars 2016 Compte rendu de la journée CoTITA : "Valoriser des matériaux alternatifs dans les travaux d’infrastructures"

Plus de 140 personnes se sont réunies à l’hôtel du département de l’Eure (27, Évreux), dans le cadre de la journée CoTITA "Valoriser des matériaux alternatifs dans les travaux d’infrastructures".

Représentants des collectivités territoriales, des services de l’État, personnels d’établissements publics, acteurs privés dans les travaux publics et bureaux d’études privés ont répondu présents à l’invitation lancée par le Cerema Normandie-Centre, l’ADSTD (Association des Directeurs des Services Techniques Départementaux) et la FRTP Normandie (Fédération régionale des travaux publics de Normandie).

Cette journée technique a également pu voir le jour grâce à l’aide du département de l’Eure, de la DREAL Normandie et de l’ADEME.

Retrouvez les présentations sur le site du Cerema Normandie-Centre : lien

Les présentations avaient pour but de donner la parole aussi bien à des maîtres d’ouvrage et gestionnaires d’infrastructures qu’aux entreprises qui réalisent les chantiers. Des retours d’expériences sur des projets particuliers ont été présentés et ont mis en évidence les politiques environnementales menées par les maîtres d’ouvrage.

A l’issue de chaque table ronde, 10 à 15 minutes d’échanges étaient proposées entre le public et les différents intervenants. Ces temps de discussion ont permis de partager d’autres enseignements constatés par les techniciens présents dans la salle mais également de soulever des questions aussi bien d’ordre administratif et logistique que technique.

Des remarques ont été faites sur la difficulté de mise en place des bordereaux de suivi, ainsi que sur la traçabilité des matériaux lors d’une deuxième utilisation.

Des questions sur la commande publique et la place que peuvent prendre les propositions d’utilisation des matériaux alternatifs au moment de l’élaboration des marchés publics ont été abordées.

Des points plus techniques ont donné lieu à des échanges notamment sur :

  • le traitement des métaux non ferreux dans l’élaboration des MIDND
  • les effets de la mise en place de couche « isolante » pour contrer les « effets de gonfle ».

L’ESITC de Caen a fait part de sa contribution dans le projet SETARMS (Sustainable Environmental Treatment and Reuse of Marine Sediment) sur la valorisation des sédiments fins à très fins provenant de milieux marins et océaniques.

Jean-Pierre Lucas (Directeur Général Adjoint du CD76) a clôturé la journée et a rappelé notamment la bonne entente entre les différents acteurs locaux pour trouver des solutions d’emploi des matériaux alternatifs avant de conclure, sous forme d’incitation aux donneurs d’ordres présents : "…et si les matériaux présentés aujourd’hui étaient directement proposés en solution de base dans les marchés publics".